Dieses Dokuwiki verwendet ein von Anymorphic Webdesign erstelltes Thema.

Proposition de sujet de thèse

Thèse CIFRE : Cartographie interactive de réseaux multiplexes

Date limite de candidature : (dès que possible)

Entreprise d'accueil : Institut National de l'Audiovisuel (INA), Direction Recherche et Expérimentation, Bry-sur-Marne

Laboratoire d'accueil : CNRS LaBRI UMR 5800, Equipe Modèles et Algorithmes pour la Bio-informatique et la visualisation

Pour candidater

Merci de faire parvenir vos CV, lettres de motivations et relevés de notes. Merci d'argumenter votre candidature sur la base de vos compétences et expériences passées. Une description et/ou des pointeurs vers des projets ou réalisations en lien avec le sujet de la thèse seront appréciés.

Responsable universitaire : Guy Melançon, Guy.Melancon@labri.fr
Université de Bordeaux / CNRS UMR 5800 LaBRI
Adresse : CNRS LaBRI UMR 5800
Campus Université Bordeaux I
351 Cours de la Libération
33405 Talence Cedex

Responsable industriel : Marie-Luce Viaud, mlviaud@ina.fr
Adresse : INA, 4 avenue de l’Europe
94360 Bry sur Marne

Résumé du projet

Les flux d’information suivent aujourd’hui des chemins complexes : la propagation des informations, impliquant éditeurs on-line, chaînes d’information en continu et réseaux sociaux, emprunte alors des chemins croisés, susceptibles d’agir sur le contenu et sa perception. Profondément impactées par le numérique et les réseaux sociaux, les médias se doivent d’analyser et de comprendre ces nouveaux cheminements entre relayeurs d’information et leur influence sur l’information.

Les réseaux multiplexes se prêtent particulièrement bien à l’analyse d’une telle masse de données où s’enchevêtrent citations et emprunts de commentaires et informations « officielles ». Ces réseaux sont multivariés et multiplexes assemblant des topologies diverses et distinctes, en couches, dont les entités sont équipées de variables (numériques, ordinales, textuelles, …). Le projet de thèse étudiera l’adaptation des mesures de graphe classiques aux graphes multiplexes en relation avec le domaine étudié, puis donnera l’opportunité de construire ces visualisations à partir de plusieurs représentations graphiques des réseaux, et de les combiner (visualisations multi-vues synchronisées, représentations hybrides, etc.). L’accent sera mis sur les modes d’interaction permettant de prendre en main l’aspect multiplexes (multicouches) des réseaux. Ces représentations et manipulations interactives s’appuieront aussi sur le calcul d’indicateurs propres aux réseaux multiplexes ; la hiérarchisation de ces réseaux pourrait s’avérer nécessaire et judicieuse.

Profil du candidat

  • Formation : Ingénieur grandes écoles et/ou master
    • IHM, visualisation
    • Fouille de données
    • Programmation Java, C/C++, python, javascript ; méthodes agiles
  • Bonne maîtrise de l'anglais parlé et écrit
  • Type de contrat : CDD de 3 ans.
  • Salaire : 34000 euros brut/an, primes annuelles et augmentations.

Contexte et objectifs

Les flux d’information suivent aujourd’hui des chemins complexes allant au-delà du classique schéma de communication « émetteur-récepteur ». Si certains éditeurs de la presse et du monde de l’audio-visuel sont encore souvent à la source des informations, les circuits de diffusion ne leur appartiennent plus totalement; et la propagation des informations, impliquant éditeurs on-line, chaînes d’information en continu et réseaux sociaux, emprunte alors des chemins croisés, susceptibles d’agir sur le contenu et sa perception. Par exemple, des déclarations à CNN du président iranien Hassan Rouhani et des messages conciliants sur son compte Twitter ont récemment provoqué un dégel des relations de la communauté internationale avec l’Iran. De multiples sources hétérogènes convergent et sont reprises dans les flux d’information et suscitent à leur tour des réactions diplomatiques venant complexifier en points de vue plus ou moins divergents la couverture d’un événement médiatique. Profondément impactées par le numérique et les réseaux sociaux, les médias se doivent d’analyser et de comprendre ces nouveaux cheminements entre relayeurs d’information et leur influence sur l’information.

Les réseaux multiplexes se prêtent particulièrement bien à l’analyse d’une telle masse de données où le phénomène de « circulation circulaire de l’information » théorisée par le sociologue Pierre Bourdieu, à propos notamment des chaînes de télévision se copiant les unes les autres dans leurs journaux télévisés, a pris avec l’internet et les réseaux sociaux une ampleur exponentielle avec un enchevêtrement sans fin de reprises, citations, emprunts plus ou moins autorisés, commentaires, partages …

Le projet de thèse se propose de contribuer à :

  • Favoriser la découverte, la visualisation et l’exploration de relations complexes, répondant à des questions diverses comme “Qui sont les médias prescripteurs sur tel ou tel événement ? Les réseaux sociaux sont-ils des amplificateurs des médias traditionnels ou deviennent-ils également la source de l’information ? Quelles sont les sources faisant autorité (agenda setting) ? Quels sont les impacts médiatiques relatifs des évènements et sous-événements imbriqués ? (par exemple sur la polémique des écoutes judiciaires sur Nicolas Sarkozy et ce que savait ou pas à ce sujet la ministre de la Justice Christiane Taubira) ; comment une crise internationale comme l’Ukraine est-elle couverte par les médias et le web francophone) ?
  • Permettre aux journalistes et aux chercheurs en sciences sociales de changer d’échelle de mesure. La plupart des études de contenus sont faites sur des périodes et des corpus très limités. Ce projet a d’emblée une vision “big data” en alliant la fouille des médias et du web francophone à celle des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, identi.ca, …).

Cela exige de participer à la modélisation de ce domaine à l’aide de réseaux multiplexes, mais aussi et surtout de concevoir et réaliser des outils de mesures et de visualisation de ces réseaux afin de faciliter la prise en main des modèles (exploration des réseaux, simulation des modèles de propagation).

Travail attendu

La complexité des données à traiter émerge de la volumétrie mais surtout de la variété, l’hétérogénéité et la temporalité des données. Ces données peuvent être modélisées sous forme de réseaux multivariés et multiplexes : des réseaux assemblant des topologies diverses et distinctes, en couches, dont les entités sont équipées de variables (numériques, ordinales, textuelles, …) (Kurant & Thiran 2006) (Kivelä et al. 2013) (Schreiber et al. – to appear).

Le projet de thèse donnera l’opportunité de construire ces visualisations à partir de plusieurs représentations graphiques des réseaux, et de les combiner (visualisations multi-vues synchronisées, représentations hybrides, etc.). L’accent sera mis sur les modes d’interaction permettant de prendre en main l’aspect multiplexes (multicouches) des réseaux.

Ces représentations et manipulations interactives s’appuieront aussi sur le calcul d’indicateurs propres aux réseaux multiplexes ; la hiérarchisation de ces réseaux pourrait s’avérer nécessaire et judicieuse.

La thèse exige donc de poser un regard neuf sur les questions liées à l’exploration et la visualisation interactive de réseaux grands corpus multimédias : modélisation multi-échelles, classification/clustering et traitement amont de données volumineuses et complexes ; calcul de représentations cohérentes avec l’approche multi-facettes inhérentes aux données de l’INA ; interaction adaptée au contenu et aux modèles multi-échelles, et aux tâches propres aux besoins de suivi de l’archivage multimédia.x

Modalités

L’encadrement universitaire sera assuré par Guy Melançon, enseignant-chercheur à l’Université de Bordeaux et membre du thème ‘Visualisation de grandes masses de données’ du laboratoire CNRS LaBRI UMR 5800. Le Laboratoire du LaBRI regroupe environ 250 chercheurs (enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants et post-doctorants) en 6 équipes de recherche recouvrant la plupart des domaines de recherche en informatique (Algorithmique, informatique théorique et méthodes formelles, image et son, bio-informatique, réseaux du futur, calculs hautes performances et parallélisme). Les membres du thème ‘Visualisation’ développe une plate-forme de visualisation de très grands graphes intégrant la plupart des résultats de la communauté scientifique et destinée à l’expérimentation et au développement de nouvelles techniques de visualisation et d’exploration interactive de grands corpus de données. L’expertise de l’équipe s’étend sur tout le spectre de la visualisation interactive, depuis l’analyse de données jusqu’au calcul de représentation et aux modes d’interaction sur celles-ci.

Au sein de l’INA, le candidat rejoindra pour sa thèse l’équipe VIE (visualisation Indexation Expérimentation) dirigée par Marie-Luce Viaud au sein la Direction de la Recherche et de l’Expérimentation. Le projet est susceptible de se dérouler dans le cadre d’un projet associant le LaBRI et l’INA à la Fondation Sciences Po et l’agence AFP.

Le début de la thèse est prévu à la rentrée 2014 et pour une durée de 3 ans. La thèse s’effectuera entre l’INA et le laboratoire du LaBRI pour assurer un maximum d’échanges entre le doctorant et l’ensemble de l’équipe bordelaise – à raison d’une semaine par mois à Bordeaux et le reste à l’INA.

offre_de_these.txt · Last modified: 2014/05/24 13:32 by melancon
Trace: offre_de_these
Dieses Dokuwiki verwendet ein von Anymorphic Webdesign erstelltes Thema.
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0