User Tools

Site Tools


pennarun_claire:solution_homework1

La carte commentée se trouve ici : http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/files/2013/08/emotional-map2.jpg

Niveau de perception

La carte est claire, les couleurs se distinguent plutôt bien, même si les couleurs jaune et vert clair sont assez proches. On peut aussi remarquer que les couleurs varient à la fois sur la saturation, la teinte et luminosité, mais cela ne gêne pas excessivement la différenciation entre les zones.

Niveau d'articulation

Plusieurs remarques sont à faire à ce niveau :

  • Tout d'abord, la légende n'est pas du tout précise ; on ne sait pas vraiment à quoi correspond la valeur quantifiée … Comment est mesurée “l'émotion” d'une population ? On ne connaît pas les paramètres pris en compte pour faire cette carte.
  • La quantification de cette “émotion” est également floue : la légende indique une variation d'un indice qui va de “36” à “54 +”, on peut supposer que ce sont des pourcentages mais ce n'est pas précisé.
  • Ensuite, les couleurs choisies pour représenter cette variation (de 36 à 54) ne sont pas très bien choisies : on s'attend à voir des couleurs variant selon un seul paramètre (par exemple la saturation ou la luminosité), et les couleurs de la carte varient de manière au contraire très libre, sans logique apparente. Cela est problématique : par exemple il est difficile de comparer instinctivement une zone verte à une zone violette sans se référer à la légende. Il serait plus simple et lisible de colorer les différentes zones avec des nuances de vert de plus en plus saturé, par exemple.

Niveau sémantique

  • Au niveau sémantique, la légende étant très floue, on ne sait pas vraiment à quoi correspondent les différentes variations de la quantité mesurée.
  • De plus, l'utilisation de deux ensembles de couleurs (le premier ensemble comprenant des nuances de vert et de bleu, le second comprenant des nuances de violet de plus en plus sombre) entraîne une confusion : le lecteur de la carte peut avoir l'impression d'une mise en opposition entre les zones colorées en vert ou bleu et les zones colorées en violet.
  • Enfin, la légende ne comprend pas d'explications en ce qui concerne les zones colorées en gris (ou non colorées), même si l'on peut supposer que ce sont des zones où les données n'ont pas été fournies.
/net/html/perso/melancon/Visual_Analytics_Course/data/pages/pennarun_claire/solution_homework1.txt · Last modified: 2013/10/03 19:26 by cpennarun