User Tools

Site Tools


perier_cynthia:solution_homework1

Table of Contents

SIMILAR DIVERSITY

La visualisation choisie est “Similar diversity” : http://www.visualcomplexity.com/vc/project.cfm?id=490

http://similardiversity.net/project/ pour les photos et http://similardiversity.net/about/ pour les explications.

Similar Diversity est un projet analysant automatiquement les textes sacrés de cinq religions (Christianisme, Islam, Hindouisme, Bouddhisme et Judaïsme). Le programme utilisé compte le nombre d'occurrences des noms de 41 personnages principaux, ainsi que des verbes directement rattachés. Le tout est représenté par un graphe complexe.

La police et les arcs de couleurs sont de taille proportionnelle au nombre d'apparitions d'un mot (verbe ou nom du personnage). Le lien (arc gris) entre deux noms est d'épaisseur et d'intensité proportionnelles au pourcentage de verbes associés à la fois aux deux personnages.

Perception
Du point de vue opérationnel, on constate que les couleurs sont contrastées et aisément différentiables. Violet, Bleu, Vert, Rouge et Orange représentent les cinq classes en se détachant bien sur le fond blanc (pas d'effort de lecture à fournir), sans que l'ensemble ne soit surchargé.
Il est en revanche plus difficile de distinguer les différentes tonalités de gris des grands arcs. Ce défaut est compensé par l'ajout d'un second paramètre, l'épaisseur du trait.
En revanche la taille de la police semble bien trop réduite : seuls quelques noms (“God”, “Lord” …) parmi les plus fréquents sont facilement lisibles. De même, les pourcentages indiqués sur les arcs n'apparaissent pas sur l'écran sans zoom puissant. Il est cependant à noter que cette visualisation est destinée à être exposée en très grand format, et non affichée sur un écran d'ordinateur. Il semble tout de même que l'on cherche à diriger le regard de l'observateur sur les liens entre personnages plus que sur les données propres à chacun.

Niveau articulaire
On s'intéresse donc à la manière dont l'utilisateur saisit l'information (distance articulaire.) Un problème apparaît alors nettement : l'absence de légende. Classes associées aux couleurs, signification des arcs gris, etc. ne sont pas renseignés.
Originellement, la carte est présentée seule avec une petite légende de couleur à part, ou associée à deux autres cartes sur le même thème ainsi qu'à un long texte explicatif. Aussi, il est très compliqué de comprendre la signification et le but de la visualisation sans ces informations. Même le titre fait défaut. Les éléments graphiques ne se suffisent pas à eux-même.
Le problème pourrait éventuellement être réglé numériquement avec une bulle d'information suivant le pointeur, ou un autre biais de ce genre.
D'autre part, il n'y a pas de sens de lecture pré-établi. Cela laisse l’œil de l'observateur libre de rebondir le long des arcs ou des listes de mots. Les polices les plus grosses attireront toutefois le regard en premier.

Niveau sémantique
Pourtant, les auteurs indiquent vouloir présenter leurs résultats objectivement, sans interprétation. Aussi, les noms des personnages apparaissent dans l'ordre alphabétique, l'ordonnancement n'est pas prémédité. C'est l'utilisateur qui, sans influence, doit comprendre le sens, le message et saisir les liens.
Les couleurs utilisées sont symboliques de la religion représentée (vert de l'Islam, rouge et jaune du Bouddhisme et de l’Hindouisme …) Il n'est pour autant pas évident que tout le monde les connaissent et fasse le rapprochement sans chercher à quels personnages plus connus sont associées les couleurs (voir problème de la légende). La distance sémantique est donc augmentée.
En revanche les informations quantitatives sont correctement représentée : dégradés de gris des arcs, tailles, ordonnancement des verbes dans les listes.


En conclusion, l'abstraction de cette représentation tend à rendre le message compliqué à cerner d'un coup d’œil et demande des efforts à l'utilisateur. Cela est compensé par un design très clair et pertinent (une fois que la légende est comprise !) Au final, le but est de laisser l'observateur réfléchir, voire méditer devant ces résultats, et en tirer les conclusions qui lui sont propres.

/net/html/perso/melancon/Visual_Analytics_Course/data/pages/perier_cynthia/solution_homework1.txt · Last modified: 2013/10/25 09:55 by melancon